Type de document : Research Paper

Auteurs

1 Maître de Conférences, Université de Tabriz

2 Professeur, Université de Tabriz

3 Doctorante en langue et littérature françaises,Université de Tabriz

Résumé

 La Reine morte  fut écrite par Montherlant en 1942. Elle met en scène une reprise d'un drame historique intitulé «Régner après sa mort» de l'auteur espagnol Luis Vélez de Guevara (1579-1644). Beaucoup plus différente en détail, la pièce de Montherlant comprend les conflits des protagonistes, à savoir Ferrante le Roi du Portugal, don Pedro son fils et sa belle-fille Inès de Castro. Elle aboutit enfin à l'assassinat d'Inès par Ferrante. En fait, le Roi accomplit cet acte monstrueux malgré sa sympathie pour Inès alors que le seul coupable aux yeux du Roi est son fils. Ce thème du conflit familial est déjà traité par Montherlant dans d'autres de ses pièces aussi. Citons en guise d'exemple Fils de Personne, Demain il fera jour et Le Maître de Santiago
Dans cet article, nous allons étudier les causes et les motifs de ce meurtre odieux inspiré par l'auteur à Ferrante. Notre analyse sera basée sur l'étude des caractères, de la philosophie et de la morale honorées et valorisées par Montherlant mais aussi, des philosophes inspirateurs de l'auteur.

Mots clés

BANCHINI Ferdinando, Le Théâtre de Montherlant, Fratelli Palombi Editori, Roma, 1971.

BEER Jean de, Montherlant ou l'homme encombré de Dieu, Flammarion, Paris, 1963.

EDNEY Davide, Les Critiques de notre temps et Montherlant dirigé par ANDRE Blanc, Garnier Frères, Paris, 1973.

MONTHERLANT Henry de, Service inutile, Grasset, Paris, 1935.

MONTHERLANT Henry de, La Reine morte, Gallimard, Paris, 1947.

MONTHERLANT Henry de, Le Cardinal d'Espagne, Gallimard, Paris, 1974.

MOREAU Pierre, Ames et Thèmes romantiques, Libraire José Corti, Paris, 1965.

ROBICHEZ Jacques, Le Théâtre de Montherlant, SEDES, Paris, 1973.

SANDELION Jeanne, Montherlant et les femmes, Plon, Paris, 1950.

SIPRIOT Pierre, Montherlant sans masque, tome I, Robert Laffont, Paris, 1982.